Les Amidons

LES AMIDONS

STARCH

  • Les amidons, composant majeur des végétaux cultivés et essentiellement des céréales, stockés dans les amyloplastes, sont largement utilisés après transformation par l’industrie pharmaceutique qui consomme annuellement 10% de la production mondiale, soit environ 8 millions de tonnes.

  • Les amidons sont constitués de 2 polymères de D-glucose [(C6H10O5)n] :
    – l’amylose, de structure linéaire et de conformation hélicoïdale
    – l’amylopectine, très dense et ramifiée.
    Ces 2 structures sont enserrées dans un grain d’amidon. Le ratio varie selon le végétal mais l’amylopectine reste le constituant principal : de 70 à 80% pour la pomme de terre, composant principal de Starsil®Hemostat.

  • Dans le grain d’amidon, l’amylopectine va s’assembler en feuillets cristallisés ; ces feuillets sont séparés par l’amylose, constituant une zone amorphe.
  • Si les amidons sont en contact avec un milieu aqueux, l’eau va rapidement pénétrer dans les zones amorphes du grain d’amidon. Un excès d’eau va être responsable de la rupture des liaisons hydrogène, entraînant un gonflement irréversible avec solubilisation du contenu granuleux et destruction de la structure cristalline. Ce phénomène dit de gélatinisation est favorisé par l’augmentation de la température.
  • L’amidon acquiert alors une structure gélatineuse. C’est le principe de constitution de la « digue hémostatique » lorsque des polysaccharides hémostatiques locaux sont mis en contact avec l’élément liquidien du sang.

 

Mécanisme d’action

How it works

Les polysaccharides hémostatiques sont les alginates de calcium, la chitine et le chitosan, et les amidons. Tous au contact du sang constituent une matrice faisant barrière au saignement. Les alginates de calcium libèrent en présence de sang des ions calcium favorisant aussi la coagulation. La chitine et le chitosan piègent les lipides et ont une action simplement mécanique. Les amidons ont une grande capacité d’absorption de l’eau: l’hémoconcentration facilite l’hémostase primaire et la cascade de la coagulation.

  1. La digue hémostatique – Hemostatic barrier

– Au contact du saignement, les amidons absorbent immédiatement l’élément liquidien du sang et augmentent rapidement de volume.

– Il se forme immédiatement un empois. Ce gel adhésif est la première barrière contre le saignement avant la mise en jeu des mécanismes physiologiques de la coagulation.

– La « digue hémostatique » est constituée.

   2. La coagulation – Clotting

Les amidons [1] absorbent l’élément liquidien du sang et constituent en 30 s environ la digue hémostatique.
– Il en résulte une hémoconcentration facilitant l’adhésion et l’agrégation des plaquettes [2] et la formation du clou plaquettaire.
– In situ les protéines de la coagulation sont également concentrées facilitant la cascade de la coagulation et la formation du caillot de fibrine [3].

Ces mécanismes sont évidemment intriqués, aboutissant en 2 minutes à la formation d’une barrière hémostatique robuste aidant à la maîtrise du saignement chirurgical.

Dégradation

Infections du site opératoire – Adhérences postopératoires

Degradation

Postoperative infections – Postoperative adhesions

Les amidons sont d’origine 100% végétale, biocompatibles et non pyrogènes. Ils sont dégradés en 48 à 72h par les amylases: alpha-amylase et glucoamylase, sans résidu: pas de corps étranger postopératoire. Leur emploi en chirurgie n’expose à aucune réaction inflammatoire ni de constitution de granulome. Ils ne sont pas un facteur de risque de survenue d’infection du site opératoire.

1/ Fournet S, Giacalone PL, Rathat G, Rouleau C. False positive lymph node activity on positron emission tomography (PET/CT) due to hemostatic compresses. J Visceral Surg 2011:148, e153-e155.
2/ Menovsky T, Plazier M, Rasschaert R, Maas Al, Parizel PM, Verbeke S. Massive swelling of  Surgicel® Fibrillar™ Hemostat after spinal surgery. Case report and a review of the literature. Minim Invasive Neurosurg 2011 Oct; 54(5-6):257-9.
3/Ereth MH, Dong Y, Schrader LM, Henderson NA, Agarwal S, Oliver WC, Nuttall GA. Microporous polysaccharide hemospheres do not enhance abdominal infection in a rat model compared with gelatin matrix. Surg Infect (Larchmt). 2009 jun; 10(3):273-6.

Les adhérences postopératoires sont des connexions fibreuses anormales générées par tout traumatisme tissulaire, y compris le traumatisme chirurgical, le saignement, l’infection mais également l’existence de corps étranger, dont les résidus d’hémostatiques locaux: une résorption incomplète est un facteur significatif de constitution de ces adhérences. Parmi les hémostatiques locaux chirurgicaux disponibles, les amidons, 100% biodégradables, sont les moins impliqués.

Bibliographie :  lien2

1/ Hoffmann NE, Siddiqui SA, Agarwal A et al. Choice oh hemostatic agent influences adhesion formation in a rat cecal adhesion model. J Surg Res 2009;155:77-81.
2/ Greenawalt KE, Corazzini RL, Colt MJ, Holmdahl L. Adhesion formation to hemostatic agents and its reduction with a sodium hyaluronate / carboxymethylcellulose adhesion barrier. J Biomed Mater Res Part A 2012;100A:1777-82.
3/ Roman H, Bourdel N, Canis M, Rigaud J, Delavierre D, Labat JJ, Sibert L. Adhérences et douleurs pelvi-périnéales chronique. Prog Urol 2010;20:1003-09.
4/ Mitrovik M. Prevention of adhesion formation after abdominal operations using a new plant based polysaccharide powder. Submitted to International Surgery.
Abstract:
Introduction: Adhesions occur frequently after abdominal operations and may cause of bowel obstruction, chronic abdominal pain, and infertility. Adhesiogenesis is complex. To reduce adhesion formation various factors have to be taken into account. The presence of blood in the surgical field may accelerate adhesion formation. Medical devices made from carboxymethyl starch such as Starsil® Hemostat demonstrated already in animal models their ability to work as a biocompatible anti-adhesion barrier. The purpose of this study was to evaluate the safety of Starsil® Hemostat as adhesion barrier in abdominal surgery.
Methods: A consecutive series of twenty-eight patients requiring abdominal procedures were treated with Starsil® Hemostat after bowl surgery was finished and before standard closure. A visual analog scale (VAS) from 1-10 was used for rating of product performance or patients comfort. Thus far, patients were followed up to 7 months postoperatively.
Results: Easy application of Starsil® Hemostat was possible in all patients. The performance of the product was rated good or very good [VASperformance = 8.1±1.2 (10 is very good and 1 is very bad)] and satisfactory hemostasis was possible in nearly all patients (89%). No product-related complications were observed. No patient died during follow-up (5.9+/-0.7 months). One patient had a reoperation. Only mild filmy adhesion formation was observed (Zühlke Type =1). Two patients had mild or moderate wound healing disturbance. Patients comfort was rated good or very good in nearly all patients [VASpain = 1.6±0.7 (1 is no pain and 10 is severe pain)].
Conclusion: Starsil® Hemostat is easy and safe to apply as an adjunct for adhesion prevention in abdominal surgery. Our results demonstrated the favorable effect in short term follow up. Taking the additional hemostatic effect into account, it is considered advisable to use Starsil as an anti-adhesive barrier.

Cinétique d’absorption de l’eau

Water absorption kinetics

*Mesures réalisées par STARMED SAS en collaboration avec l’Institut de Biologie et du Developpement de Marseille – Aix-Marseille Université (IBDM-AMU)

Indications et Contre-Indications

Indications and Contra-Indications

Indications

  • Les amidons sont adaptés à la prise en charge des patients traités par antiagrégants plaquettaires et/ou anticoagulants.
  • Saignements lors des plaies et blessures :
    • Services d’accueil des urgences
    • Transports primaires : SAMU – SMUR -SDIS  
  • Toutes les situations chirurgicales à risque de saignement en complément de l’hémostase chirurgicale :
    • Chirurgie plastique et réparatrice
    • Brûlures étendues
    • Chirurgie ORL et maxillo-faciale
Thongrong C, Kasemsiri P, Carrau RL, Bergese SD. Control of bleeding in endoscopic skull base surgery: current concepts to improve hemostasis. ISRN. Surgery 2013; Article ID 191543.
  • Chirurgie gynécologique et du petit bassin
  • Urologie
  • Chirurgie digestive et hépatique
  • Chirurgie thoracique et pulmonaire
  • Chirurgie cardiaque et cardiologie interventionnelle
Schmitz C, Sodian R. Use of a plant-based polysaccharide hemostat for the treatment of sternal bleeding after median sternotomy. J Cardiothorac Surg 2015;10:59
  • Chirurgie de la thyroïde
  • Neurochirurgie
  • Chirurgie orthopédique et traumatologie

Contre-Indications

– Les polysaccharides hémostatiques ne doivent pas être utilisés chez les patients allergiques à l’amidon.
– Ils ne conviennent pas pour le traitement primaire des troubles de la coagulation.
– Ils ne conviennent pas pour les hémorragies du post-partum et les ménorragies.

Précautions d’emploi

Warnings

  1. Avant utilisation, les polysaccharides hémostatiques à base d’amidon doivent être conservés dans un endroit sec : le contact avec des liquides ou un environnement humide peut dégrader voire annuler l’effet hémostatique.
  2. La constitution de la digue hémostatique peut provoquer une compression des tissus environnants : la poudre hémostatique excédentaire doit être désactivée et éliminée. Ceci est particulièrement important lors des interventions chirurgicales réalisées autour de la moelle épinière, des foramen osseux et des nerfs optiques.
  3. Les polysaccharides hémostatiques ne doivent pas être appliqués directement dans les vaisseaux sanguins. Pour les interventions avec utilisation d’une circulation extracorporelle ou d’une récupération de sang peropératoire avec autotransfusion, il est nécessaire d’utiliser un réservoir de cardiotomie 40µ, un traitement des cellules et un filtre de transfusion 40µ.
  4. Ils ne doivent pas être appliqués directement dans les yeux.
  5. Ils ne doivent pas être appliqués directement dans la vessie ou dans l’urètre.
  6. Ils doivent être complètement éliminés par lavage de la surface osseuse avant l’utilisation de ciments ou l’implantation de prothèses.